La microtraumatologie chez l’enfant sportif

La microtraumatologie peut être réunie en 2 groupes : les ostéochondroses de croissance et les fractures de fatigue : les ostéochondroses de croissance touchent habituellement une zone squelettique précise, disparaissent à maturité osseuse acquise et ne présentent donc pas les caractères génétiques que l'on rencontre dans les ostéochondrodysplasie génétiques. Ces ostéochondroses touchent des zones cartilagineuses... Lire la Suite →

Fractures symptômes et/ou sur terrain particulier

Fractures sur fragilité osseuse constitutionnelle Maladie avec transparence excessive du squelette L'enfant turbulent se fracture les membres parfois de façon répétée. Il n'existe pas de signe clinique ou biologique pathognomonique permettant d'affirmer avec certitude une ostéogenèse imparfaite (dans une forme frustre car les formes graves sont cliniquement évidentes). Il faut réunir un faisceau d'argument :... Lire la Suite →

Fractures et croissance

Remodelage osseux et correction d'axe Physiopathologie Le remodelage osseux dépend essentiellement du périoste alors que la correction d'axe est assurée par les cartilages de croissance adjacents. Le rôle du périoste :  Les appositions périostées se constituent aux endroits mécaniquement contraints, alors que les régions non sollicités font l'objet de résorption osseuses. L'ensemble aboutit progressivement à... Lire la Suite →

Traumatisme du cartilage de croissance

Introduction Le cartilage de croissance est l'artisan principal du pronostic des fractures chez l'enfant. Lorsqu'il est intact, il est un allié précieux qui efface dans le flot de la croissance les défauts de réduction. A l'inverse, son altération aggrave singulièrement le pronostic lorsque s'installe un pont d'épiphysiodèse d'évolution déséspérante. Physiopathologie - classifications La chondro-épiphyse L'image... Lire la Suite →

Fracture du rachis thoracolombaire

Plaques de croissance des vertèbres Les corps vertébraux grandissent en hauteur grâces aux physes des plateaux vertébraux. L'épiphyse vertébrale s'ossifie entre 12 et 15 ans en commençant par sa périphérie, elle correspond au listel marginal (ring apophysis) qui devient alors visible sur les radiographies. Le cartilage neurocentral unit chaque pedicule à la face postérolatérale du... Lire la Suite →

Traumatisme du rachis cervical chez l’enfant

Classification On distingue 2 grands types d'atteintes : traumatisme du rachis cervical supérieur atlanto-axoidien. Région la plus mobile du rachis cervical, surtout en rotation et la moins stable. Lésion la plus fréquente : luxation rotatoire C1 C2, la fracture de l'apophyse odontoide et la fracture bipédiculaire de C2 traumatisme du rachis cervical inférieur C3-C7. Fractures... Lire la Suite →

Traumatismes crâniens de l’enfant

Différentes lésions rencontrées Lésions des téguments Dermabrasions, plaies (contuse, à bord nette, avec perte de substance). Chez le nourrisson elles peuvent être à l'origine d'une spoliation sanguine importante avec parfois choc hypovolémique. Suture. Fractures De la voute : trait linéaire et siège souvent en pariétal. Fractures déhisciente. Fracture de la base du crâne rare. Embarrures... Lire la Suite →

Fractures du pied

Talus Classification de Marti (risque de nécrose avasculaire) Les 2 artères nourricières principales : l'une postéromédiale et l'autre antérolatérale pénètrent l'astragale et s'anastomosent dans le sinus du tarse. La vascularisation du corps arrive donc par sa face inférieure. En conséquence toute fracture proximale du col ou du corps de l'astragale peut mettre en danger son... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer